Prothèses mammaires : traitements | Chirurgie reconstructrice | Dr Cornil | Nice (06)

Augmentation mammaire par prothèses

L’hypotrophie mammaire se caractérise par un volume des seins trop petit, inadapté à la morphologie de la patiente. Ce manque de volume de la glande mammaire peut être dû à un développement insuffisant pendant la puberté ou alors apparaître secondairement, à la suite d’un amaigrissement ou de grossesses. L’augmentation mammaire par pose de prothèses permet de corriger cette hypotrophie.

Les généralités de l’augmentation mammaire avec prothèse

Chez une femme, un volume de poitrine insuffisant peut avoir de lourdes conséquences psychologiques. Bien souvent, les patientes qui font face à ce problème développent un véritable mal-être, parfois même un immense complexe. Elles pensent ne pas être assez féminines et leur confiance s’en ressent énormément. Heureusement, les techniques d’augmentation mammaire aujourd’hui disponibles permettent de pallier ce problème. C’est la plupart du temps la pose de prothèses mammaires qui est utilisée, même si d’autres techniques comme le lipofilling sont dans certains cas envisageables. L’intervention ne présente pas de risque significatif et les résultats obtenus sont remarquablement naturels. La patiente retrouve alors une silhouette aux formes et aux volumes harmonieux. De nouveau confiante, elle se sent féminine, séduisante et plus sûre d’elle.

Technique lors d’une augmentation mammaire avec implants

Il existe différentes méthodes de mise en place des implants mammaires. Leur positionnement peut être variable mais dans la majeure partie des cas c’est derrière le muscle pectoral (position rétro-pectorale) qu’est positionnée la prothèse. L’introduction de l’implant peut se faire de différentes façons : par voie sous-mammaire (via le sillon sous mammaire), axillaire (aisselle) ou péri-aréolaire (au niveau de l’aréole du sein).

Quelle cicatrice pour mon augmentation mammaire ?

C’est bien entendu le type d’incision réalisée pour introduire l’implant qui va définir l’emplacement et la taille des cicatrices. Chaque cas est différent et nécessite une technique d’incision adaptée. Lorsque l’introduction se fait via le sillon sous-mammaire, la cicatrice (3 centimètres environ) est bien masquée. Dans le cas d’une incision axillaire, elle est aussi très discrète, seulement visible le bras levé. Enfin, en voie péri-aréolaire, la pigmentation naturelle de la peau à cet endroit, à la limite de l’aréole, assure une cicatrice difficilement détectable.

Où placer l’implant pour mon augmentation mammaire ?

C’est au cours du cycle de consultations préopératoires avec le Docteur Cornil que vous déciderez avec lui de la taille de vos implants et de leur forme. En fonction de votre morphologie, le Docteur choisira la meilleure manière d’implanter les prothèses. Le but ultime est d’obtenir un résultat naturel et harmonieux. Lorsqu’elle est applicable, la technique du Dual Plan est souvent préférée par le Docteur Cornil. Elle permet de rendre la présence de l’implant quasiment indétectable, dissimulé en haut par le muscle pectoral et en bas par la glande mammaire. Ainsi, tout en étant invisible, la prothèse redonne au sein du galbe et du volume, en gardant un aspect extrêmement naturel.

Le déroulement d’une augmentation mammaire avec implant

L’intervention a lieu à la clinique Saint George. A votre arrivée, à jeun, vous serez accueillie au Pôle Esthétique. Cette partie de la clinique a été créée pour répondre à des exigences sécuritaires maximales. Là, une confidentialité totale et un confort hôtelier haut de gamme vous seront assurés. Une fois les formalités administratives réalisées, le Docteur Cornil viendra dans votre chambre individuelle. Il réalisera alors les dessins préopératoires qui serviront à le guider pendant l’acte chirurgical. Celui-ci est réalisé sous anesthésie générale et dure environ 1h30. Une fois l’intervention terminée, vous resterez deux heures en salle de surveillance post-interventionnelle avant de regagner votre chambre. En fin d’après-midi, après avoir revu le docteur, vous pourrez rentrer à votre domicile. Il faudra nécessairement qu’un proche vous raccompagne et soit présent durant la nuit suivant l’opération.

La convalescence après l’augmentation mammaire avec implant

Les suites de l’opération sont assez confortables. En effet, il n’y a ni bandage, ni drain, ni soutien-gorge de contention et les fils de suture sont résorbables. Par ailleurs, le traitement antalgique prescrit vient prendre la suite de l’anesthésie, évitant ainsi les douleurs post-opératoires. Dès le lendemain, il sera possible de reprendre des douches et les autres activités quotidiennes pourront être reprises dans les 2 semaines suivant l’intervention. En revanche, les efforts violents et les activités sportives devront être évités pendant 1 ou 2 mois.

L’augmentation mammaire avec la technique Dual Plan

L’implant peut être posé de manière rétro-pectorale (derrière le muscle). Dans d’autres cas, le choix peut être fait d’un positionnement rétro-glandulaire, derrière la glande mammaire. Celle-ci doit être préservée, notamment pour permettre d’éventuels futurs allaitements. Néanmoins, aujourd’hui, la préférence est souvent donnée à la méthode du Dual Plan, notamment lorsqu’il s’agit d’un traitement pour ptôse mammaire. Le principe est alors de positionner la prothèse dans deux plans anatomiques différents : derrière le muscle grand pectoral sur sa partie haute et derrière la glande mammaire sur sa partie basse. La méthode du Dual Plan donne des résultats harmonieux et naturels car les contours de l’implant sont masqués par le muscle et la glande mammaire.

Augmentation mammaire avec le Docteur Cornil

Réalisée à la clinique Saint Georges, l’intervention dure de 1h à 1h30 et se déroule la plupart du temps de manière ambulatoire : la patiente peut regagner son domicile le jour même. Une anesthésie locale complète une anesthésie générale légère pour assurer le confort nécessaire et permettre un réveil en douceur, sans nausées, vomissements ou douleurs. Un traitement antalgique vient ensuite prendre la relève de l’anesthésie pour éviter les douleurs post-opératoires. Les suites de l’intervention sont confortables et la vie reprend son cours rapidement. Les activités quotidiennes sont possibles une ou deux semaines après l’opération et la reprise du sport peut se faire dans les 2 mois. Bien sûr, un résultat significatif peut être rapidement observé, au bout de 2 ou 3 semaines environ. Néanmoins, c’est au bout de 6 mois qu’est obtenu le résultat définitif. Il est la plupart du temps remarquable. Les seins sont agréablement galbés, harmonieux, et d’aspect très naturel. La cicatrice est extrêmement discrète.

Prix augmentation mammaire

La toute première consultation coûte 80 euros et dure environ une heure. Un devis est remis à la patiente en fin de consultation. L’augmentation mammaire coûte pour sa part entre 4000 et 6000 euros TTC. Ce prix inclut l’ensemble des frais : consultations pré et post-opératoires, clinique, implants, honoraires du chirurgien et de l’anesthésiste.

Les autres actes pratiqués