Botox aisselles : tarifs, traitements | Injections toxine botulique | Dr Cornil | Nice (06)

Botox® aisselles : contre la transpiration excessive

Utilisée depuis 1994 en médecine esthétique sous son nom commercial (Botox®), la toxine botulique n’a pas que des effets rajeunissants. En effet, elle est aussi une solution efficace contre l’hyperhidrose axillaire (transpiration excessive des aisselles).

Qu’est ce que la transpiration excessive ?

C’est grâce à la transpiration que le corps humain régule sa température interne. Néanmoins, quand la production de sueur dépasse les quantités requises pour une thermorégulation efficace, il s’agit alors d’une véritable pathologie. Celle-ci, appelée « hyperhidrose », se manifeste sur les zones du corps riches en glandes sudoripares, organes microscopiques de la peau qui produisent la transpiration. Ce dérèglement est fréquemment observé au niveau des aisselles, et l’on parle alors d’hyperhidrose axillaire. Cette pathologie crée une gêne sociale importante, pouvant même aller jusqu’à l’installation d’un véritable complexe. Si différents traitements existent aujourd’hui, les injections de Botox® sont de loin le plus efficace.

Les causes d’une transpiration excessive des aisselles

Les causes potentielles de l’hyperhidrose sont nombreuses. Les crises se produisent notamment sous l’effet de l’émotion, du stress et de l’anxiété. Mais elle peut aussi être d’origine hormonale, se manifestant parfois à la ménopause ou en cas d’hyperthyroïdie. Le diabète, l’obésité, l’alcoolisme ou la réaction à certains médicaments (anti-dépresseurs, vaso-dilatateurs…) sont aussi des causes possibles.

Les symptômes d’une transpiration excessive des aisselles

Dans le cas de l’hyperhidrose axillaire, une transpiration axillaire anormale est observée, qui dépasse de loin ce que requiert le maintien de la température corporelle. Les inconvénients et gênes deviennent alors nombreux : le sujet a une sensation permanente d’humidité, des auréoles apparaissent sous les bras et des odeurs désagréables se dégagent des aisselles.

Quelles sont les techniques pour lutter contre la transpiration des aisselles ?

Des injections de Botox® peuvent aider à combattre ce phénomène désagréable et source de gêne permanente. C’est un traitement simple, sûr et quasi indolore. Le but est d’injecter le Botox® à proximité des nerfs qui innervent les glandes sudoripares, inhibant ainsi leur activité excessive. Les injections ne nécessitent pas d’hospitalisation.

Le traitement a lieu directement au cabinet médical et le patient reprend une vie normale immédiatement après la séance d’injection. Celles-ci sont réalisées au niveau des aisselles par le praticien, à l’aide de petites aiguilles extrêmement fines. Une crème anesthésiante est utilisée 2 heures auparavant afin de prévenir toute sensation inconfortable pendant les injections.

Le plan d’injection a pour but de couvrir l’ensemble de la surface axillaire : le praticien procède donc en suivant un quadrillage bien défini, assurant ainsi une couverture optimale de la zone à traiter. En moyenne, l’intervention dure une quinzaine de minutes. Le résultat final est observable quelques semaines après la séance d’injection. Très stable dans le temps, il dure de 8 à 12 mois.

Les prix d’une injection de Botox aux aisselles

Dans certains cas, le traitement de l’hyperhidrose peut être partiellement pris en charge par la sécurité sociale, uniquement en milieu hospitalier. Généralement, il nécessite 2 flacons de Botox®, pour un coût total de 600 euros environ.